RPS, notre approche

« Les risques psychosociaux (RPS) sont des risques qui mettent en danger l’intégrité physique et la santé mentale des salariés et qui impactent le fonctionnement des entreprises. Depuis une) quinzaine d’années, de plus en plus de salariés, de tous secteurs d’activité, déclarent souffrir de symptômes liés au stress ou à différentes formes de violence au travail ». (CARSAT de Bretagne)

« Troubles de la concentration, du sommeil, tristesse, dépression… Un nombre grandissant de salariés déclare souffrir de ces symptômes liés au stress, au harcèlement ou aux violences au travail.Le phénomène n’épargne aucun secteur d’activité. Indépendamment de leurs effets sur la santé des individus, les risques psychosociaux ont un impact sur le fonctionnement des entreprises. Une démarche de prévention collective permet de rechercher les sources de stress et d’identifier les modalités d’actions possibles ». (l’INRS)

On entend par RPS « Toutes situations de risques (bien souvent liés) portant atteinte à l’intégrité physique et à la santé mentale des salariés et pouvant induire un mal-être au travail ». Source : Ministère du Travail

Notre démarche de prévention des RPS s’inscrit principalement dans le champ de la Prévention Primaire (CARSAT) qui consiste à éliminer ou réduire les facteurs de risque au sein d’une organisation.

La prévention primaire s’appuie sur un travail d’évaluation et d’analyse des risques pour agir sur leurs causes. Il s’agit d’une approche collective qui vise à identifier et comprendre ce qui fait cause commune afin de pouvoir agir au niveau de la structure.

Les plans d’actions produits lors de nos interventions peuvent bien entendu intégrer des actions relevant des deux autres niveaux de prévention :

  • De la Prévention Secondaire qui consiste à réduire les conséquences des risques ou aider les salariés à gérer les situations à risques.

  • De la Prévention Tertiaire qui consiste à agir sur les dommages, notamment par la prise en charge individuelle des salariés en situation de souffrance au travail.